La gagnante du jeu concours “Ton meilleur moment de ski”

Olga Chappaz

L’âge des souvenirs…

Les souvenirs se chevauchent… Ceux d’hier accaparent davantage mes pensées que le présent (est-ce vrai ce « retour » à l’enfance ?). Je me revois à l’école de ski, celle fondée par Alfred Couttet dit Champion (quel précurseur !). J’ai 7 ou 8 ans… Le Cry, ce jeudi, nous rassemble pour une course dotée de prix collectés chez les commerçants ; les premiers auront une paire de skis offerte par l’école de ski. Nos skis en bois, sans carres, fartés à la cire d’abeille passée au fer (une plaque à repasser !), sur l’épaule, nous grimpons au départ…


Quelle effervescence ! James (Couttet) est déjà très entouré… Nestor et Gaston (Lucchini)…. Dodo (Franchino)… Jeannot (Wenger)… discutent fort. Moi, j’ai la chance de suivre mon frère François.

La course des garçons est gagnée par James. Pour les filles, on doit attendre les résultats !?

Alfred me demande :

– T’es tombée ?

– Non ! Je me suis serrée !

– Tu t’es serrée ?!

– Oui, j’ai serré fort mes bâtons !

On quitte Chamonix, en direction des Bossons et des Gaillands, en chantant : « Vive les Babotches et les Cassa poupins ! ».* James porte deux paires de ski sur l’épaule : la sienne et celle gagnée ce jour !

Arrivée à la maison.

Papa me demande mes résultats.

– Je n’en sais rien !

Le téléphone sonne.

Alfred Couttet :

– Je voudrais Olga !

– C’est moi…

– Eh bien ! Tu es première ! Viens chercher tes skis !

J’ai pleuré lorsque je les ai cassés. Papa me les a fait « respatuler » à Megève… D’ailleurs, je les ai toujours, dans le grenier jouxtant le chalet.

J’ai gardé une véritable vénération pour Couttet-Champion… Moins de 20 ans plus tard, il était à l’arrivée du slalom du Kandahar. Avec papa, pour me féliciter…

Olga Chappaz Chamonix, 20 août 2013

* Les Babotches sont les habitants des Bossons, et les Cassa poupins, les casse-pieds des Gaillands, deux lieux-dits en aval de Chamonix.